Comment Lutter Contre Les Allergies ?

allergies-rhume-fievre-sinusite-sensibilisation-peau-yeux-medecine-soins-retrouver-ma-sante
par Zingalouve dans Psyché-soma | Pas de commentaire

Faites-vous partie de ces personnes qui craignent les allergies avec l’arrivée du printemps ?

Planquez-vous, voilà les allergies !

Le nez coule, la gorge gratte, les yeux piquent et le sommeil fout le camp…

Vous éternuez et vous déclenchez des crises d’asthmes…

Voilà quelques symptômes bien reconnaissables des allergies printanières. 

En fait, il n’y a pas que les allergies dues au pollen, à certaines plantes ou aux moisissures, il y a les allergies au poil de chien, de chat, aux acariens etc.

Certaines matières entrainent aussi des allergies tout comme certains produits de beauté etc.

Dans ce cas, on parlera d’allergies de contact qui peuvent entrainer de l’eczéma

On peut aussi rajouter à cette liste les allergies alimentaires, à certains médicaments…

Les réactions pouvant provoquer des vomissements, de l’inflammation, l’œdème de Quincke

Finalement, vous pouvez être allergique à… presque tout.

allergies-allergene-allergenes-asthme-fievre-nez-fleur-eternuer-retrouver-ma-sante

Il devient alors difficile de déceler l’allergie

Vous avez des doutes ?

Vous ne savez pas si vous êtes allergique ou simplement fatigué(e), stressé(e) vous pouvez répondre au test-allergie du Club Doctissimo

Le mieux sera quand même de voir un spécialiste !

Sur le plan physique, voir un allergologue est la meilleure démarche à effectuer.

Vous aurez certainement plusieurs visites pour établir un diagnostic complet :

Dans un premier temps, l’allergologue déterminera de quelle façon se manifeste votre allergie (durée, période, ancienneté).

Il recherchera si vous avez des antécédents dans votre famille.

Votre environnement, la région où vous habitez et vos habitudes de vie seront aussi des facteurs essentiels pour cette recherche.

Puis, il fera un examen clinique général.

Les parties les plus touchées étant les yeux, le nez, la gorge, les bronches, la peau.

Viendra alors toute une série de tests allergènes :

En gros, on pose un allergène, on pique pour qu’il pénètre et la réaction est immédiate.

allergies-allergene-ellergenes-tests-test-peau-bras-diagnostic-allergologue-soins-retrouver-ma-sante.

L’allergologue sera ainsi en mesure de « nommer » votre allergie.

Sans courir chez votre médecin au premier éternuement, il est bon de ne pas tarder afin de traiter au plus vite l’allergie et d’éviter les complications.

Il est bien évident qu’en fonction du résultat de vos analyses, le traitement sera différent.

Toutefois, si vous êtes fragilisé(e), vous pouvez déjà prendre certaines précautions

Précautions d’usage en cas d’allergie

Vous pouvez agir sur votre environnement

  • Lorsqu’il y a du vent, évitez de marcher en forêt ou de pique-niquer dans l’herbe
  • Tondez votre pelouse avec un masque de protection et des lunettes
  • Roulez les vitres fermées
  • Prenez une douche et changez de vêtements après du jardinage ou une journée dehors
  • Brossez vos cheveux pour ne pas emporter de pollen sur votre oreiller
  • Changez régulièrement votre literie et lavez à 60°
  • Lavez-vous les mains (et le visage) très régulièrement
  • Pensez à laver vos lunettes de vue

Si vous avez des animaux, évitez la moquette et les tapis !

Une bonne hygiène de vie implique qu’ils n’ont pas accès à vos canapés ni à votre chambre…

Pour vos produits de maquillage, soyez très prudent sur un produit que vous avez depuis un an.

Sachez que votre mascara et eye-liner ne se conservent pas plus de six mois (maximum).

Vos produits solaires ne sont valables que pour la saison en cours.

Le plan alimentaire entre aussi en ligne de compte dans les allergies :

Par exemple, si vous avez le rhume des foins, il est conseillé d’éviter les pommes de terre, les tomates et les pêches (allergies croisées entre pollen et aliment)

D’une façon générale, retenez que la qualité de votre alimentation renforcera votre système immunitaire.

Votre corps sera donc en mesure de se défendre si vous en prenez grand soin.

Tout comme pour la météo…

Vous pouvez suivre aujourd’hui vos bulletins allergo-pollinique, phénologiques et alertes pollens sur le Réseau National de Surveillance Aérobiologique –RNSA

Et vous pouvez agir sur la signification de votre allergie.

Même si les statistiques révèlent qu’un français sur trois serait touché et que les chiffres ne cessent d’augmenter, n’oubliez pas que c’est votre corps qui vous parle !

Et visiblement, il a des choses à vous dire.

Mais que peut-il bien vouloir dire ?

Il y a plusieurs facteurs à prendre en considération :

Le développement de l’industrialisation n’est pas sans conséquence.

Les scientifiques démontrent bien qu’une personne vivant à la campagne sera moins allergique qu’une personne de la ville.

Nos paysages ont terriblement changé depuis ces trente/quarante dernières années et que dire de tous ces produits chimiques utilisés ?

On vit dans des appartements (ou maisons) mieux isolés avec un meilleur chauffage qui favorisent le développement des acariens.

Le constat est fait que la literie ne pend pas forcément aux fenêtres tous les jours !

On lave les draps, on les met au sèche-linge et on refait le lit.

Les animaux de compagnie prolifèrent.

Je parlais du chat et du chien mais il y a les oiseaux, les cochons d’inde, les animaux exotiques et même les rats depuis le film Ratatouille !

Pratiquement chaque foyer possède au moins un animal.

Grâce à la surgélation (et à la restauration), on mange chinois, maghrébin, asiatique.

On déguste des Kiwis, de la Papaye etc. et certains ouvrent beaucoup de boites de conserves.

Plusieurs centaines de nouvelles protéines pour rehausser le goût, modifier la couleur, la consistance, optimiser le mode de conservation etc. sont apparues.

Et un facteur non négligeable : un surplus d’hygiène !

Notre corps avait l’habitude de se défendre contre les virus ou les microbes.

Maintenant, on vaccine et on prend des antibiotiques.

allergies-vaccins-vaccin-docteur-traitement-antibiotique-retrouver-ma-sante

Certes, on diminue le nombre d’infection mais on fragilise notre système immunitaire.

Notre corps est perturbé.

D’ailleurs, la « théorie hygiéniste » démontre qu’un enfant vivant à la campagne au contact des microbes des animaux sera moins allergique que l’enfant des villes.

De la même façon, l’enfant d’une famille nombreuse, plus en contact avec les microbes, développe moins d’allergies.

Les pollens ou les acariens existent depuis toujours.

Seulement, notre système immunitaire, trop déstabilisé, lutte contre des éléments qu’il savait gérer « naturellement ».

N’oubliez pas que le premier protecteur de votre corps est la peau !

Même si aujourd’hui, la publicité est faite sur les produits « sans paraben » et autres produits chimiques, se doucher à l’excès est néfaste.

Tremper trop longtemps dans un bain très chaud détruit la flore bactérienne de notre peau.

Plusieurs douches dans une même journée également…

Il n’y a pas que les produits utilisés qui vont l’agresser mais aussi les traitements excessifs de l’eau comme une eau trop riche en fluor.

L’excès est l’ennemi du bien et s’il est bien de se laver, il devient néfaste de le faire trop souvent.

Essuyez-vous EN DOUCEUR et n’agressez pas votre peau en frottant trop énergiquement.

Votre corps vous demande aussi de répondre à cette question :

A QUOI ou A QUI ÊTES-VOUS ALLERGIQUE ?

Autre question intéressante à vous poser si vous avez des allergies :

DE QUOI ou DE QUI VOUS PROTÉGEZ-VOUS ?

Dans les deux cas, remontez votre histoire jusqu’au début de l’apparition de vos symptômes.

Plongez dans votre mémoire et rappelez-vous ce que vous viviez à ce moment-là ou l’évènement traumatisant que vous veniez de vivre…

Est-ce que vous vous sentiez bien dans l’endroit où vous viviez ?

Quelle est la personne (ou les personnes) que vous ressentiez comme étant nocives pour vous ?

Nous avons vu que l’allergie était reliée à la peau et que celle-ci est notre protecteur.

La personne allergique se « protège » soit de son environnement personnelle ou professionnelle, soit d’une personne avec qui elle est (ou a été) en conflit.

Cela peut vous « sauter » aux yeux à la lecture de ces mots mais ce n’est pas toujours aussi évident.

Vous ne déclenchez pas une grosse crise d’allergie de suite (c’est plutôt rarissime).

Il y a une période de « sensibilisation » avant l’identification de l’agresseur (l’allergène).

Vous avez eu dans votre vie une période déstabilisante que vous avez probablement refoulée dans votre inconscient.

Seulement, l’énergie émotionnelle générée par ce fait est toujours bien présente.

Comme vous l’avez occultée, elle se cumule à d’autres traumatismes.

Votre seuil psychique de tolérance n’est plus en capacité de vous protéger.

Vous devenez sensible à un allergène et vous serez atteint sur l’un de vos cinq sens, ceux qui « absorbent » l’extérieur :

Auditif, olfactif, digestif, visuel et tactile.

Votre corps vous donne alors une indication supplémentaire pour « affiner » votre introspection.

Selon le « canal » atteint, l’origine du traumatisme vécu sera plus facile à déceler

Si c’est l’auditif qui est le plus touché, recherchez une situation où vous ne vouliez plus entendre

Par exemple, l’enfant qui se bouche les oreilles pour ne pas entendre crier ses parents

Pour l’olfactif, l’expression « avoir quelqu’un dans le nez » devrait vous aider

Côté digestif, essayez de répondre à la question suivante :

Quelle situation avez-vous du mal à digérer et qui vous a obligé(e) à vous protéger ?

Le visuel bien sûr sera lié aux yeux : Qui ne pouvez-vous plus « encadrer » ou que vous refusez de voir ?

Et le tactile est vraiment en relation directe avec la peau et vous ramène à « de Qui ou de Quoi vous protégez-vous ? »

Cela peut être aussi dans le sens où vous ne voulez plus être touché(e) par… et que vous n’osez pas le dire

Trouver votre réponse sera le plus sûr chemin pour vous débarrasser de vos allergies.

Faites ce qu’il faut sur le plan physique et réglez le traumatisme reconnu

Vous avez là, la meilleure combinaison pour retrouver une bonne santé.

Sur le plan physique, comme je vous l’ai dit, voyez un allergologue et suivez le traitement qu’il vous indiquera.

Sur le plan psychologique, vous pouvez trouver assez facilement l’origine du traumatisme vécu.

C’est moins évident de le gérer seul(e) alors vous pouvez déjà poser vos questions dans les commentaires ci-dessous et j’y répondrai.

Pour aller plus en profondeur dans le travail personnel (certains traumatismes nuisent à votre véritable identité), prenez rendez-vous :

bouton-premier-entretien-offert-retrouver-ma-santé

Avant d’être blogueuse, j’ai exercé plus de 30 ans comme psycho-thérapeute après avoir créé mon institut de beauté spécialisé dans l’amincissement où je pratiquais la médecine énergétique chinoise, la phytothérapie, les huiles essentielles et les argiles.

Ma spécialisation fait alliance entre la santé holistique (santé globale de l’être) et le développement personnel (la libre attitude face aux évènements de la vie)

Je suis magnétiseuse et Femme-médecine depuis toujours
Je consulte en présentiel et en ligne

Étiquettes : , , , , , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Changez Votre Monde !

Qodao-etre-bien-dans-sa-peau-en-5-leviers-retrouver-ma-sante

Un principe puissant enfin révélé pour votre bien-être.
A une question, une réponse

C.G.U. & C.G.V.

C.G.U. & C.G.V.