Cure Thermale à Montbrun-les-Bains

Montbrun-les- bains-cure-thermale-village- 2017- retrouver-ma-sante
par Zingalouve dans Psyché-soma | 6 commentaires

SOURIRE et BIENVEILLANCE

Voilà les deux mots qui me viennent spontanément lorsque je pense à ma cure thermale de cette année.

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous avez dû lire mon journal de bord sur « Balaruc-les-Bains Cure ou Vacances » sinon je vous invite à le faire.

En effet, vous comprendrez très vite pourquoi ces deux mots définissent parfaitement ma référence lorsque je parle de Montbrun-les-Bains.

Pourquoi ce choix ?

Déjà, il était clair pour moi que je ne retournerai pas au même endroit.

D’une part, parce que je suis curieuse de tester plusieurs environnements, ne serait-ce que pour vous faire bénéficier de mon expérience.

D’autre part, j’ai vraiment trouvé que le rapport « qualité de la prestation » et prix du loyer « d’un studio » n’étaient pas vraiment en adéquation.

Alors, lorsque j’ai découvert qu’à quelques kilomètres de chez moi se trouvait une cure thermale de petite structure, l’idée m’a séduite.

Dès mon appel téléphonique pour prendre les renseignements, j’étais persuadée que j’y trouverai un accueil beaucoup plus humain que celui de l’an passé.

La personne était aimable, ne montrant aucun signe d’impatience et c’est sans difficulté que je me suis inscrite sur la seule place qui restait :

Les trois premières semaines de novembre qui correspondaient aussi aux trois dernières de la station…

Malgré quelques réticences amicaux de la part de mes amis sur le fait de faire la navette tous les jours, je restais très optimiste d’économiser ainsi le prix d’un loyer !

En plus, comme j’aime conduire, ce n’était pas vraiment un souci pour moi.

L’investissement Gas-oil est bien moindre qu’un loyer…

J’y voyais un autre point très positif : celui de rentrer dans mon petit confort et d’être assurée d’avoir un bon matelas !

Le village de Montbrun-les-Bains et ses thermes

Montbrun-les- bains-cure-thermale- 2017- retrouver-ma-sante

Situé dans la Drôme Provençale, perché à 600 mètres d’altitude, au pied du Mont Ventoux.

Ce village médiéval, classé parmi les plus beaux villages de France, fait partie du parc naturel régional des Baronnies.

Tout le charme de la Provence avec ses champs de lavande, ses oliviers et ses vignes qui s’étendent à perte de vue.

Protégé du Mistral, suffisamment haut pour ne pas subir la canicule, c’est un village où il fait bon vivre.

Le touriste ne s’y trompe pas car il y a tant à découvrir tout autour comme :

Le château de conte de fées d’Aulan, Ferrassières et sa fête de la Lavande,

Barret de Lioure etc.

Et pour les plus téméraires, monter à 1912m. pour découvrir, du haut du Mont Ventoux, un panorama époustouflant !

A Montbrun-les-Bains, on retrouve de nombreuses traces de la présence romaine.

Les vestiges de la forteresse « couronnant » le haut du village sont assez impressionnantes.

Les eaux sulfurées de sa station thermale attiraient déjà les romains.

Pendant longtemps, elle fut réputée pour soulager les voies respiratoires.

Ses eaux sulfurées calciques magnésiennes neutres avec un dégagement spontané d’hydrogène sulfuré en font également un lieu privilégié pour les rhumatismes et séquelles de traumatismes ostéo-articulaires.

Du 06 au 11 novembre 2017

Montbrun-les- bains-cure-thermale- 2017- retrouver-ma-sante

1ère semaine de ma cure thermale

Lundi, premier jour :

Je prends la route la plus… « conventionnelle » c’est-à-dire Apt, Rustrel, Sault, et Montbrun-les-Bains.

Déjà, première bonne surprise, je mets un petit plus d’une heure et la route est agréable.

L’accueil de cette petite structure est bien comme je l’avais imaginée c’est-à-dire familiale.

Les hôtesses sont accueillantes, souriantes et à l’écoute.

C’est clair, je suis loin du luxe de l’an passé mais ce n’est pas ce que je recherche.

Je suis ici pour me soigner et me sentir « cocooner ». C’est bien parti.

Pour chaque étape que je franchis, j’ai toujours quelqu’un pour me diriger. 

Le personnel m’explique chaque soin puisque je suis nouvelle.

D’une façon générale, l’ambiance est agréable. J’entends des rires.

Chacun a une attention particulière pour m’accueillir et je vois bien qu’il en est de même pour tous.

J’insiste là-dessus parce que c’est tellement loin de ce que j’ai vécu l’an passé.

Je trouve ici tout ce que j’ai regretté ne pas avoir… là-bas…

Côté route…

Dès le deuxième jour, je décide de passer par les départementales plutôt que la route nationale.

Quelle bonne idée !

Non seulement, je gagne du temps mais en plus, la route est absolument magnifique, je dirais presque… « magique » avec toutes ses couleurs automnales.

Je traverse champs de lavande, vignes, forêts de pins (ou cèdres).

C’est un vrai régal pour les yeux et du coup, cela fait beaucoup de bien à l’âme !

Je passe par nos beaux villages de Provence comme Joucas, Lioux, Javon, Sault, Aurel et Montbrun-les-Bains…

vue sur les falaises de Lioux

Sur mes trois semaines de cure thermale, le temps aura été clément :

Des journées très ensoleillées.

Le jeudi de la première semaine, j’ai eu le plaisir de découvrir le Mont Ventoux tout enneigé sous un ciel bleu comme seule la Provence peut avoir mais sans grosses difficultés sur la route.

Comme j’ai demandé à avoir mes soins en fin de matinée, j’ai peu de risque d’avoir du gel sur la route et croyez-moi, le matin de bonne heure, il devait y en avoir !

Nous sommes quand même en novembre !

J’en ai eu un petit échantillon le lundi de la deuxième semaine avec du brouillard… mais heureusement, le soleil a très vite dissipé tout cela.

Le retour était de nouveau très agréable.

Et puis voilà, la cure se termine et la pluie a fait son apparition sur les deux derniers jours.

Ceci dit, merci pour la mère terre qui peut enfin s’abreuver car la canicule a été très dévastatrice cette année…

J’ai entendu dans une émission de radio que la dernière fois où ce phénomène s’était produit à ce point, remontait à 1849 !!

En randonnée, nous avons vu le thym, plante pourtant des plus résistantes, complètement calciné.

J’ai pu admirer sur cette route les Geais, chers à mon cœur de Femme-médecine, de superbes envols de rapaces différents, des renards…

Bref, tous les jours, c’était un ravissement à découvrir !

Alors, si vous n’êtes pas de la région, je ne peux que vous encourager à la découvrir.

Que ce soit fin juin pour découvrir les lavandes en fleurs, juste avant la coupe ou en septembre pour cette luxuriance de couleurs, vous ne pourrez qu’être conquis par cette région du Luberon et de la Drôme Provençale.

Les Soins de la première semaine :

Commençons par l’eau thermale.

A l’entrée des Thermes, vous pouvez boire l’eau thermale mais contrairement à la bonne eau fraîche des fontaines du village, son goût très fort en souffre est particulier.

Personnellement, je n’ai pas pu le faire.

La seule fois où j’ai tenté, j’ai eu envie de vomir une bonne partie de la journée.

D’autres personnes s’y habituent et s’y abreuvent tous les jours.

J’aurai peut être dû insister mais vraiment… non…

Très riche en minéraux et oligo-éléments, elle est remarquable pour tout ce qui touche à l’ORL, les articulations, rhumatismes et la protection de la peau.

Elle renforce le système immunitaire.

Et comme pour toutes les cures thermales, elle est le PREMIER soin fondamentale de la cure.

Découverte du « VAPORARIUM » !

En fait, il s’agit du Hammam mais j’adore celui-ci.

Il est construit en cercle avec un bassin central d’où sort une colonne évasée vers le haut.

Tout autour, de petites alcôves.

J’avais l’impression de rentrer dans une matrice bienfaisante et protectrice.

Presque comme un retour dans le ventre de la mère.

En tous cas, c’est comme cela que je l’ai ressenti.

Il devait réveiller aussi d’anciennes mémoires lorsque je voyais une personne y puiser l’eau fraîche pour s’en asperger avant de retourner dans son alcôve.

En le faisant, mes gestes semblaient répéter un rituel ancestral.

Bien sûr, le silence est de rigueur.

Sur le plan physique, un très bon nettoyage tout en douceur du corps.

Le fait de s’asperger d’eau fraîche régulièrement accentue la sudation.

Comme nous sommes plongés dans un nuage de vapeur dense, avec des lumières tamisées de couleurs différentes, le calme fait taire notre mental.

C’est vraiment un moment de relâchement complet.

Le Bain avec aérobain

C’est la baignoire avec des jets.

Un vrai moment de détente et de relaxation.

Surtout, un soulagement pour les articulations douloureuses.

Avec l’aérobain, les microbulles d’air diffusées remontent à la surface pour masser le corps en douceur.

L’effet vasodilatateur et antalgique se trouve ainsi intensifié et permet une bonne pénétration des effets de l’eau thermale.

Très agréable, on se laisse bercer par les bulles, on flotte…

Le Bain avec douche sous immersion

Direction la piscine.

La douche sous immersion se fait en piscine.

Ce sont des jets alimentés à différents niveaux du corps pour travailler sur des points précis.

Sous la surveillance et les conseils d’un(e) kiné, nous travaillons toutes les articulations :

Entre les doigts, paume de main, poignet, avant-bras et coude côté droit et côté gauche.

Puis, les jambes en commençant par les doigts de pieds, cheville, mollet, genou (interne, externe) et on fait l’autre côté.

Viennent ensuite la hanche, les lombaires, l’autre hanche.

On remonte sur les dorsales et on travaille les omoplates, les épaules et les cervicales.

Ah, j’allais oublier le transit intestinal !

Autour du ventre de droite à redescendre vers la gauche ou, si vous préférez, sens inverse des aiguilles d’une montre.

Tout cela, dans la joie et la bonne humeur !

La Piscine de mobilisation

Pendant que je suis à la piscine, parlons du soin de « mobilisation ».

Très intéressant pour déverrouiller les articulations !

Toujours sous les directives d’un(e) kiné, nous faisons de la gymnastique dans l’eau visant à travailler les articulations et les muscles.

Ce que j’ai retenu des consignes données, c’est de FAIRE EN DOUCEUR

La kiné n’arrêtait pas de nous dire combien il est important de doser l’effort à faire pour assouplir notre corps sans nous faire de mal.

Par exemple, lorsqu’elle nous demandait de faire rotation de la cheville, je le faisais beaucoup trop vite et cela ne sert à rien !

Il faut, au contraire, le faire doucement mais de façon ample.

Prendre le temps de faire une belle rotation complète, large pour en avoir tous les bénéfices.

Idem pour la tête, ce n’est pas la tête qui doit tourner mais les yeux qui emmènent la tête vers…

Et croyez-moi, ça fait toute la différence !

Toujours pour la tête, c’est le poids de la tête qu’il faut laisser aller doucement sur le côté et avec deux doigts sur le dessus, en soufflant, on va l’amener toujours doucement à « grignoter » quelques millimètres de plus.

Tout ce qu’elle nous a fait faire peut être refait chez nous, à la maison, « à sec ».

Pour certains mouvements, nous irons peut être moins loin car l’eau aide à élargir l’effort… mais cela maintient un très bon entretien de notre mobilité.

J’ai vraiment beaucoup aimé tout ce que nous avons fait en piscine et j’y reviendrai sur la dernière semaine où nous avons changé de Kiné.

En tous cas, la façon d’enseigner de cette kiné était ludique et très efficace !

Là aussi, nous avons eu de bons moments de rire… tout en travaillant parfaitement bien nos articulations et nos muscles.

Les Cataplasmes en application

Là où vous avez besoin, on vous pose des cataplasmes d’argile chauffés longuement dans l’eau des Thermes.

Décontracturant, anti-douleurs et stimulant circulatoire, le cataplasme se maintient chaud pendant le temps du soin.

Vous êtes « emmaillotés », bien au chaud et dans la pénombre de la pièce juste éclairée de leds de couleur comme veilleuses.

Un temps de repos où s’endormir devient facile !

Bien qu’apprécié, j’aurai préféré avoir l’application de la boue directement sur l’ensemble de la peau plutôt qu’avoir les cataplasmes posés sur les épaules, les genoux et le bas du dos.

Le Massage sous l’eau

Waouh le top !

Installée sous une rampe de jets de l’eau thermale, température chaude et un(e) kiné qui vous masse le dos et les cervicales en insistant sur les trapèzes.

Nos trapèzes si contractés par le stress et sollicités dès lors que nous vivons une tension.

Par exemple, moi qui suit souvent sur l’ordinateur, je sais combien il est important de prendre le temps de faire des étirements à ce niveau !

Ceux qui font beaucoup de voiture connaissent bien aussi ces contractures.

Et puis, nous tous, lorsque nous vivons des émotions et que nous nous contractons : sorte d’auto-défense qui contracte immédiatement nos muscles, comme prêt à bondir sur l’adversaire qu’il soit physique ou psychologique !

La Douche Générale au Jet

C’est debout que nous recevons ce soin.

Un agent thermal « balaye » le corps aux endroits pré-établis selon les pathologies avec un jet d’eau thermale.

L’eau sort à 37° et le jet est plus ou moins puissant selon la sensibilité de la personne.

Ce soin a un effet tonique surtout quand il est terminé par un jet d’eau froide sur les pieds et les mollets !

Il permet un massage « mécanique » des muscles et des articulations.

La circulation générale se trouve ainsi améliorée et le jet dirigé sur l’abdomen stimule le « cadre colique ».

Un soin vient se rajouter lors de la deuxième semaine :

La Douche Pénétrante

Soin que j’ai beaucoup aimé aussi !

Couchée à plat ventre sur la table, une rampe de jets bien chauds massent tout le dos.

Combiné avec les jets fixes de la rampe, des jets « d’oscillations » font un mouvement de va-et-vient des pieds jusqu’à la nuque.

J’ai trouvé ce soin très relaxant, ressentant une bonne détente musculaire et un effet sédatif des plus agréables.

Troisième semaine un peu particulière :

Déjà, la semaine dernière, bon nombre de personnes avaient terminé leurs cures.

Mais cette semaine, nous ne devions être qu’une petite dizaine, du moins sur les horaires correspondants aux miens.

J’avais demandé fin de matinée pour ne pas avoir à courir le matin…

De fait, j’étais souvent la dernière à recevoir les soins.

Cet horaire était aussi une précaution pour ne pas avoir les gels du matin sur la route.

Je crois pouvoir dire que nous avons tous apprécié d’avoir la sensation que les thermes nous appartenaient !

Et même en prenant notre temps et malgré un personnel réduit, les soins se suivaient sans aucune attente dans la joie et la bonne humeur.

Un cocon familial en quelque sorte !

Les curistes sentaient la fin de la cure et les employés touchaient du doigt leur période de vacances bien méritée. 

La Piscine de Mobilisation autre version

Je vous avais dit que je reviendrai sur ce soin.

En effet, sur cette dernière semaine, nous avons changé de Kiné et nous avons travaillé différemment.

Une autre version où nous avons « joué » avec des frites, travaillant ainsi le renforcement musculaire, la mobilisation bien sûr mais aussi la coordination des membres inférieurs et supérieurs !

Par exemple, avancer avec talon gauche fesse et pied droit en avant, genou plié tout en faisant du « canoë » avec la frite.

Puis, reculer en inversant le processus.

Croyez-moi, cela nous demandait un petit peu de réflexion…

Mais pourquoi semaine « un peu particulière » ?

Et bien, tout simplement parce qu’il m’a fallu m’absenter une journée.

Sur l’un de mes blogs « ambition-et-reussite.com », j’ai été repérée par une chaine de télévision grâce à mon article sur « Amour cadenassé et Femme de l’ombre ».

Et comme par hasard, c’est juste pendant ma cure thermale que la chaine m’a appelée pour enregistrer l’émission.

Impossible de faire autrement que d’être absente.

Heureusement, renseignements pris à l’accueil des Thermes de Montbrun-les-Bains, il est toléré par la sécurité sociale d’être absent jusqu’à 3jours m’a-t-on dit sans justificatif.

Au-delà, il faut au moins une raison médicale ou autre raison exceptionnelle avec justificatifs.

Ouf, cela m’a rassurée pour le remboursement de la sécurité sociale et cette émission peut avoir une incidence sur mon avenir professionnel…

Autrement dit, indépendant de ma volonté et très important.

Mais ce fut une grosse journée et je me suis sentie vraiment fatiguée sur la fin de la semaine malgré les repos que je me suis accordés.

Il est bien connu que faire une cure thermale fatigue car les soins, aussi agréables soient-ils, « brassent » beaucoup le corps.

Pourtant, j’avais mis en place mon rituel…

Comme j’ai fait le choix, cette année, de rentrer tous les jours pour éviter de prendre une location, je m’étais organisée en conséquence.

Déjà, mes soins étaient programmés en fin de matinée.

Comme cela, je me levais tranquillement et partais sans avoir à me stresser en prévision d’un temps qui n’aurait pas été au beau fixe.

Après les soins, je me reposais une demie-heure à trois quart d’heure à l’accueil en prenant mon thé et des gâteaux.

Je ne reprenais la route qu’après ce repos.

Ensuite, chez moi, je me posais une heure ou plus si nécessaire puis je travaillais un peu.

Il est vrai que je déconseillerai à une personne qui ne sait pas s’arrêter (rester tranquille) lorsqu’elle est chez elle de faire comme ça.

Par contre, pour quelqu’un qui écoute son corps et accepte de laisser un peu de côté son ménage, son linge et son job (si, comme moi, elle bosse à la maison) pendant trois semaines…

Oui, je recommande.

Il y a beaucoup d’avantages à se retrouver dans son confort !

Les habitudes sont moins bousculées.

L’inconvénient est qu’on a pas l’impression de faire un vrai « break ».

Je dois reconnaitre que je ne me suis peut être pas autant reposée que si j’étais restée sur place.

Particulière parce que j’ai « fêté » ma fin de cure

Après les derniers soins, je me suis retrouvée en compagnie d’une dame à goûter au plaisir du jacuzzi, au tout dernier étage de l’établissement.

En plein air, alors qu’il faisait plutôt gris ce jour-là, entourées des montagnes, nous nous sommes relaxées dans un bain à remous chauffé à 36/37 degrés !

Génial…

Et je me suis dit qu’aux beaux jours, profiter du jacuzzi + de cet espace « solarium » devait être le top !

Et je suis retournée dans un petit restau bien sympa !

Un rapport qualité prix très intéressant.

La cuisine est bonne.

L’ambiance conviviale.

Je vous recommande « La Tentation », l’un des restaurants du village.

Ce petit restau ne paye pas de mine mais ne vous y fiez pas : en pleine saison, vous avez intérêt à réserver !

Et quand je vous dis pleine saison, j’y suis allée lors de ma visite chez le médecin des Thermes c’est à dire fin octobre. 

Je m’étais régalée avec leur menu du jour qui proposait des gambas grillées à l’anis.

Et je ne fus pas déçue par l’entrecôte grillée à la sauce roquefort « de ma fin de cure » !

En conclusion

Je note 8/10 pour la découverte de cette station thermale et je la recommande.

L’an prochain, c’est à CastelJaloux que vous me retrouverez dans une formule encore différente.

Non pas que je renonce à revenir à Montbrun-les-Bains mais c’est avec une amie que je ferai cette cure thermale et les circonstances nous ont fait réserver à cet endroit. (les réservations se font deux ans à l’avance !)

En tous cas, je suis prête pour passer un bon hiver, et si j’en crois l’an passé, tranquille avec les douleurs pour au moins les trois quarts de l’année !

A Montbrun-les-Bains, j’y reviendrai…

C’est sûr que j’y reviendrai.

En cure et aussi en « espace détente ».

En effet, le matin, les soins sont réservés aux curistes mais tous les après-midi sont ouverts pour des forfaits détente.

Vous vous organisez, par exemple, une après-midi entre copines ou entre amis avec les soins que vous souhaitez.

Vous avez aussi tout l’espace « esthétique » pour compléter cet après-midi de bien-être.

De quoi se détendre, se faire du bien et prendre soin de soi !

Waouh, je m’y vois déjà…

Alors, vous venez quand ?

Avant d’être blogueuse, j’ai exercé plus de 30 ans comme psycho-thérapeute après avoir créé mon institut de beauté spécialisé dans l’amincissement où je pratiquais la médecine énergétique chinoise, la phytothérapie, les huiles essentielles et les argiles.

Ma spécialisation fait alliance entre la santé holistique (santé globale de l’être) et le développement personnel (la libre attitude face aux évènements de la vie)

Je suis magnétiseuse et Femme-médecine depuis toujours
Je consulte en présentiel et en ligne

Étiquettes : , , , , , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

  1. oh làlà tu me donnes trop envie de partir en cure là !!!! il va falloir que je me décide mais pas seule . merci pour ton superbe reportage , c’est toujours avec autant de plaisir que je te lis . Gros bisous

    • Zingalouve

      Oui, j’ai beaucoup pensé à toi pendant ces semaines de cure et je ne peux que t’encourager à en faire… pour ton handicap, cela ne peut que t’apporter du soulagement et moralement, c’est trop bon de se sentir chouchouter. Pas seule ? ça peut s’arranger 😉 il suffit de l’organiser et on s’y retrouve !!! Bisou à toi

  2. duboscq

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire le détail de tes soins et en effet tout est très complet.
    L’important est que tu te sentes bien dans ton corps d’abord et surtout dans ta tête.
    Enfin prendre du temps pour soi, rien de tel!!!!!
    Alors que cette fin d’année te soit douce et productive.

    Merci de ce partage

    • Zingalouve

      Merci ! Il est vrai qu’on ne le dira jamais assez… prendre soin de soi, c’est trop top ! A ton tour maintenant de mettre en place trois semaines rien que pour ton bien-être ! Bonne fin d’année aussi à toi.

  3. Aline Brisa

    Bonjour Chantal,
    Prise par la cueillette des olives dés mon retour de la cure, je n’ai pas pu vous écrire avant.Ouf, c’est fini et je peux enfin vous féliciter pour le descriptif et le ressenti de la cure à Montbrun.A part les déplacements que je n’ai pas eu( et j’ai bien apprécié!), je suis très satisfaite comme vous de ces trois semaines qui m’ont fait du bien physiquement et moralement.D’accord à 100% avec vous.Je n’ai pas eu d’autre expérience donc je ne peux pas comparer mais la note 8sur 10 est méritée.Au plaisir de vous relire. Bonne continuation et bonnes fêtes.Aline

    • Zingalouve

      Quel plaisir de vous retrouver là Aline ! Vous êtes une belle rencontre de cette cure à Montbrun-les-Bains et je sais que vous y retournerez. Mais j’espère bien qu’on se verra avant… pour marcher ensemble ? Ou nous retrouver sur une après-midi « détente » à la cure ? Ce serait très sympa… Merci de votre retour et appréciation car elle peut aider d’autres personnes à faire le choix d’un lieu et plus particulièrement, de celui-ci. A vous aussi, je souhaite de très belles fêtes de fin d’année !

Changez Votre Monde !

Qodao-etre-bien-dans-sa-peau-en-5-leviers-retrouver-ma-sante

Un principe puissant enfin révélé pour votre bien-être.
A une question, une réponse

C.G.U. & C.G.V.

C.G.U. & C.G.V.